Un coutelier bien inspiré

A 82 ans passé, Charles Roulin continue de travailler. Tous les jours, sauf en période de pêche, il s’installe dès l’aube à son établi. Une nécessité économique pour cet ancien peintre en bâtiment, qui n’estompe en rien la passion qui l’anime au quotidien. Depuis qu’il a choisi de devenir coutelier d’art, au début des années 90, les collectionneurs du monde entier se disputent ses réalisations hors normes. Une consécration qui le ravit, mais ne lui fait nullement tourner la tête.

Lully, petit village situé en plein coeur de la campagne genevoise. C’est là que Charles Roulin réside depuis toujours, ou presque. Au premier étage d’un petit immeuble anonyme, jadis situé au beau milieu des champs. Un cadre de vie paisible dans lequel le coutelier se fond sans attirer le moins du monde l’attention de ses congénères. La plupart d’entre eux ignorent tout de son activité et de sa renommée internationale dans le cercle - certes restreint - de la coutellerie d’art.

Un travail d’orfèvre pour un style unique

Que peut bien distinguer les pièces très recherchées de Charles Roulin de l’abondante production mondiale? Une particularité unique, qui a fait de son style une signature reconnaissable entre toutes: le travail incroyablement minutieux d’ornementation réalisé dans la lame et le manche des couteaux. La sculpture du métal exécutée à la fraise dévoile des scènes foisonnant de détails de quelques dixièmes de millimètre seulement. Un travail d’orfèvre réalisé des jours durant au microscope binoculaire, dans une ambiance monacale. Seule la musique distillée par une vieille radio allumée dans un coin de l’atelier trouble le silence lorsque le bruit strident de la fraise cesse.

Lorsqu’il décide, il y a plus de trois décennies, de devenir coutelier en autodidacte, Charles Roulin  se documente, visite les expositions spécialisées pour voir ce qui se fait. A l’époque, la production des couteliers est assez uniforme. Peu de pièces se distinguent par leur originalité. « Je n’aime pas copier, donc je pratique sans relâche pour trouver mon style et le moyen de l’exprimer au mieux. La gravure me semble une piste intéressante. Je l’explore jusqu’au moment où je découvre, lors d’une exposition à Munich, que Gary Blanchard la pratique de longue date. Mais je suis mon intuition et persévère dans cette voie. Et à force d’enlever davantage de matière, je finis par transpercer la plaque de métal… »

Le style Roulin est né ainsi, conjonction du hasard et de l’obstination de l’artisan à tracer son propre sillon. Commence alors une longue période de mise au point de la technique de sculpture en trois dimensions des deux plaquettes composant le manche du couteau. Puis de la lame elle-même pour les couteaux pliants, afin de ne pas compromettre l’effet tridimensionnel de la pièce lorsqu’elle est fermée.

La nature inspire largement le coutelier, qui y puise un bestiaire sans cesse renouvelé. Biches, cerfs, sangliers, canards et autres loups prennent place dans une forêt imaginaire pour une réalisation. Eléphants, girafes, singes et félins rugissants dans la savane pour une autre. Chaque couteau raconte une histoire différente, fourmillant de détails minuscules qui émerveillent les amateurs.

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"62516":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"62516":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"62516":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"89b00":{"name":"Main Accent","parent":-1},"f4f63":{"name":"Accent Dark","parent":"89b00","lock":{"saturation":1}}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"89b00":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"f4f63":{"val":"rgb(28, 40, 49)","hsl_parent_dependency":{"h":206,"l":0.15,"s":0.27}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"89b00":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45,"a":1}},"f4f63":{"val":"rgb(12, 17, 21)","hsl_parent_dependency":{"h":206,"s":0.27,"l":0.06,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Article précédent
__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"89b00":{"name":"Main Accent","parent":-1},"f4f63":{"name":"Accent Dark","parent":"89b00","lock":{"saturation":1}}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default","value":{"colors":{"89b00":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"},"f4f63":{"val":"rgb(28, 40, 49)","hsl_parent_dependency":{"h":206,"l":0.15,"s":0.27}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"89b00":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45,"a":1}},"f4f63":{"val":"rgb(12, 17, 21)","hsl_parent_dependency":{"h":206,"s":0.27,"l":0.06,"a":1}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Prochain article
>